Gestion des problèmes

Parfois, les employés du service d’assistance ressemblent un peu trop à des pompiers professionnels, réagissant à un incident après l’autre. La gestion des problèmes offre une solution : elle vous évite de régler aveuglément les problèmes au fur et à mesure qu’ils surviennent, car elle vous oblige à rechercher le problème sous-jacent à l’origine de ces problèmes. En définitive, la gestion des problèmes est un investissement en temps et en argent qui vous permettra d’économiser encore plus de temps et d’argent au fil du temps.

10 astuces pour appliquer la gestion des problèmes selon ITIL

Les nouvelles directives d’ITIL 4 offrent un éclairage concret sur la manière dont gérer les problèmes dans la pratique. Ces directives s’avèrent utiles dans de nombreux domaines.

En savoir plus

Gestion des problèmes selon ITIL : ITIL 4 a-t-il enfin la solution ?

Plus besoin de vous présenter ITIL 4. Connaissez-vous vraiment ses outils de gestion des problèmes ? Nous avons voulu demander à Stephen Mann, de nous donner quelques réponses.

5 bonnes pratiques pour la gestion des problèmes

Vous cherchez à améliorer votre processus de gestion des problèmes et à l’intégrer à vos procédésde gestion des incidents ?

Vous pourriez aussi être intéressé(e) par

Quel personnage de « Rue Sésame » êtes-vous ?

saviez-vous que votre servicedesk a plus en commun avec cette émission d’origine américaine qu’il y paraît ? Faites vite notre test et découvrez quel personnage de « Rue Sésame » vous correspond le mieux au bureau.

La différence entre gestionnaire fonctionnel, de l’application et technique

Le gestionnaire fonctionnel gère les fonctionnalités de l’outil. Il est aussi souvent appelé gestionnaire d’application ou technique. Quelle est la différence?

Comprendre la matrice de priorité des incidents

Vous êtes envahis par les tickets. Comment déterminer avec précision la priorité de vos incidents ?